APPROCHE-Paille


Construire en paille avec la technique du GREB
Formation, Assistance, Conseils +33 (0)980-328-323
Association APPROCHE-Paille
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Retour d'expérience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kito
GREBationneur ****
avatar

Nombre de messages : 619
Localisation : parly(89)
Projet : maison paille bioclimatique
Age : 43
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   25.09.13 21:21

je pense que l'angle du contreventement agit sur la répartition des efforts dans la structure.
sujet a approfondir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Baptiste
GREBouille *"


Nombre de messages : 20
Localisation : 24700 Le Pizou France
Projet : petite maison environ 30 m2
Age : 53
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   25.09.13 23:58

Premièrement, ce type de contreventement est tout à fait traditionnel dans les maison à colombage...
Deuxièmement, dans mon explication, ils sont provisoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chips
GREBationneur ****


Nombre de messages : 1346
Localisation : Besançon
Projet : GREB
Age : 34
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 0:40

Si c'est provisoire je ne vois pas l'intéret,

Avec des liteaux SUR la structure, on pourrait aussi bien dévisser et "décaler" le liteau sur le montant d'à coté (pour couler en "verticale")

En partant du principe qu'on ne peut pas couler plus de 2 rangs à la fois, en combien de temps allez vous couler la totalité des murs?!

Cela me parait compliqué pour peu d'avantages au premier abord..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mistoukwak
GREBationneur ****
avatar

Nombre de messages : 1409
Localisation : Rhônes-Alpes - Frans (01480)
Age : 32
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 8:27

Salut,

Juste pour faire avancer la discution

Chips a écrit:
En partant du principe qu'on ne peut pas couler plus de 2 rangs à la fois
Avec des banches en OSB de 18mm, bien fixées avec vis et rondelles, j'ai souvent coulé 1 hauteur d'étage complète sans souci.

++
Jon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonetflo.free.fr
Chips
GREBationneur ****


Nombre de messages : 1346
Localisation : Besançon
Projet : GREB
Age : 34
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 9:34

Alors ça change tout!

Ce n'est pas préconisé par l'assoce lors des stages mais si tu dis que ça marche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gjp43
GREBationneur ****
avatar

Nombre de messages : 567
Localisation : 43100
Projet : participation à divers chantiers
Date d'inscription : 23/06/2012

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 10:45

Bonjour, on peut couler une hauteur d'étage sans problèmes: clous en place, espace à remplir nettoyé, on banche au fur et à mesure cela permet de garder l'échafaudage et les moyens de levage en place, on a préparé les deux cotés adjacents avant: paille en place,feuillards, clous; nettoyage pour ne pas ébranler le mortier frais.

On travaille avec un mortier très liquide et les fameuses plaques de plastique qui permettent à celui ci de se loger sans problèmes sans oublier de retirer les feuilles au fur et à mesure sous peine de ne plus pouvoir les retirer.

J'ai observé que deux plaques d'environ les deux tiers à recouvrir de large sont plus faciles à manipuler s'adaptent mieux aux différents espaces se manipulent mieux , le mouvement de retrait en les bougeant suffit à vibrer le mortier, il n'est pas nécessaire qu'elles passent sous les clous. Les banches sont recouvertes de bâches noires d'ensilage. Quelques petits coups de maillet en caoutchouc sur la banche (avec modération) un mortier sortant de la bétonnière, trois ou quatre personnes au minimum et tout coule.

Évidemment il peut y avoir quelques petits problèmes au début style vis qui lâchent d'où la nécessitée d'avoir quelques bastaings et de grandes vis pour consolider un banchage.

Les banches en OSB de 21 ont été récupérées pour faire un voligeage. En fait la maison a été construite de manière non orthodoxe RDC d'abord avec mortier puis soliveage et demi étage sans mortier puis pose du toit sur poutres en I. cloisons maçonnées intérieures assurant un contreventement satisfaisant.

5 semaines de chantier mais pas mal de monde plus intervention d'un charpentier professionnel ponctuellement.

Les banches ont servies de voliges avec des neuves. Donc rien ne se perd sauf si elles sont vraiment hors d'usage.

Voila
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chips
GREBationneur ****


Nombre de messages : 1346
Localisation : Besançon
Projet : GREB
Age : 34
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 11:44

Alors ça marche comme solution de contreventement, par contre je ne mettrais pas les diagonales toutes dans le même sens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Baptiste
GREBouille *"


Nombre de messages : 20
Localisation : 24700 Le Pizou France
Projet : petite maison environ 30 m2
Age : 53
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 16:13

Pour répondre à Chips
L'intéret d'utiliser ce type de contreventements même provisoires, c'est qu'il faut avoir en tête que la structure est emballée avec le film à palette. Lorsque l'on veut couler un espace entre 2 poteaux , il faut visser sur chacun de ces poteaux un liteau qui bloquent le film et permet de le couper pour accéder à l'espace que l'on veut couler sans que tout l'emballage se casse la gueule. Si les contreventements sont disposés à l'extérieur de la structure comme préconisé dans le livre du GREB, on est géné pour disposer ces liteaux. C'est tout.
Couler toute une hauteur d'un coup ne pose aucun problème, j'en ai fait l'expérience aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chips
GREBationneur ****


Nombre de messages : 1346
Localisation : Besançon
Projet : GREB
Age : 34
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 17:52

OK je vois, intéressant

Tu pars du principe de bâcher l'ossature nue c'est ça?
Je comptais bâcher les murs après coulage chez nous, de ce fait on contrevente avec les liteaux qui servent aussi à fixer la bâche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chips
GREBationneur ****


Nombre de messages : 1346
Localisation : Besançon
Projet : GREB
Age : 34
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 17:57

Si on couvre la toiture on peut se passer de bâcher les murs voila ce que je voulais dire! en prenant soin de mettre les morceaux avec le + d'aubier coté intérieure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chips
GREBationneur ****


Nombre de messages : 1346
Localisation : Besançon
Projet : GREB
Age : 34
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 18:17

Et une fois que tu auras découpé tes "lés" de film à palette, il faudra bien rebâcher le bout de mur à la fin de la journée?

Donc au final tu te retrouves avec moultes morceaux de bâche (et un tasseau par montant, obligé....), qui à mon avis sont moins solides qu'une bâche entière

(désolé pour la réponse multiple mais je ne peux pas rééditer...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Baptiste
GREBouille *"


Nombre de messages : 20
Localisation : 24700 Le Pizou France
Projet : petite maison environ 30 m2
Age : 53
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 18:37

Je part du principe d'emballer l'ossature après avoir posé la toiture et avant de mettre toute la paille en place.
Le film à palette je le découpe pour couler le mortier, donc à la fin de la journée il y a les planches de coffrage qui protège le mur. Ensuite, lorsque l'on décoffre, il y a le mortier qui lui peut rester exposé aux intempéries un peu de temps. Je ne me retrouve donc pas avec plein de bouts de film à palette.
Dès qu'il y a suffisamment d'espaces entre poteaux qui sont coulés, on peut même commencer à poser le bardage bois par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chips
GREBationneur ****


Nombre de messages : 1346
Localisation : Besançon
Projet : GREB
Age : 34
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 18:47

Joli,

Pour une maison de 10X10 m cela fait environ 120 morceaux de contreventement de ??? ( 3 m environ) pour le RDC

Ca me fait réfléchir, on verra bien!

Merci des précisions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Baptiste
GREBouille *"


Nombre de messages : 20
Localisation : 24700 Le Pizou France
Projet : petite maison environ 30 m2
Age : 53
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   26.09.13 19:52

Ce n'est utile que pour la structure extérieure, pour l'intérieure tu peux utiliser des liteaux comme préconisé dans le livre. Ensuite quand on construit, il y a toujours moyen de réutiliser ce bois par exemple pour des cloisons ou des meubles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mistoukwak
GREBationneur ****
avatar

Nombre de messages : 1409
Localisation : Rhônes-Alpes - Frans (01480)
Age : 32
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   27.09.13 9:03

Hello,

J'ai l'impression que vous vous cassez trop la tête sur le contreventement.
Même avec la toiture en place (pour peu qu'on ait pas des tonnes et des tonnes des chevrons porteurs + des bottes de pailles + de la volige + des tuiles) on peut enlever 10m² de contreventement sans que tout tombe.

Nous on coulait sur toute une hauteur, donc on enlevait que quelques mètre linéaire de contreventement à chaque fois.

++
Jon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonetflo.free.fr
winzo
GREBationneur ****
avatar

Nombre de messages : 930
Localisation : Picardie
Projet : GREB R+1 HE
Date d'inscription : 27/03/2012

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   27.09.13 10:03

Citation :
Nous on coulait sur toute une hauteur
Citation :
Bonjour, on peut couler une hauteur d'étage sans problèmes
On doit gagner pas mal de temps avec cette taylorisation (bien pratique pour devancer l'automne).
Par contre pour le coulage vous faites comment ?
Jon, je trouve que c'était moins évident avec le déversoir en bois équipé d'équerre qu'avec les plaques souples rang par rang.
Mais avec tous les rangs de montés, une plaque souple devient moins pratique aussi, non ?

++
Winzo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mistoukwak
GREBationneur ****
avatar

Nombre de messages : 1409
Localisation : Rhônes-Alpes - Frans (01480)
Age : 32
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   27.09.13 13:20

Chez nous il y avait aussi les plaques souples.
Pas quand vous êtes venus ?

Les déversoirs sont beaucoup plus pratique si tu coules un mortier un peu plus liquide.

Je sais que JP a coulé un mortier presque soupe sans souci.
Mais moi ca me faisait flipper d'apporter trop d'humidité à la paille.
Si tu tentes le mortier "soupe", en coulant sur une hauteur complète, ca ira très très vite !

++
Jon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonetflo.free.fr
Jojoe
GREBien **"


Nombre de messages : 90
Localisation : Besançon
Projet : Longère avec garage attenant.
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Retour d'expérience   04.01.14 23:22

Retour d'XP sur le coulage. Nous avons fini de couler les extérieurs avant le froid hivernal. Puis nous nous sommes attaqué à l'intérieur.
remplissage complet de paille puis coulage toute hauteur sur une partie du pignon ouest. Rang par rang par ailleurs.
La difficulté du toute hauteur c'est que l'écartement des montants ne correspond pas à celui des montants. on doit soit adapter les coffrages avec des pertes importantes soit couler 1 colonne sur 2.

La technique du coulage après remplissage total fonctionne fort bien (couverture Krono DFP + écran de sous-toiture et contre-lattage en place je précise). Je crois que j’aurais dû débuter comme cela. Cependant il y a quelques précautions à prendre :

- mettre en place sur la face en attente de coulage, des morceaux de 10/4 dans l'épaisseur des montants car le mortier aura toujours tendance à déplacer les bottes vers le côté opposé.
- ne pas vibrer avec excès,
- un mortier un peu plus liquide,
- utilisation d'un déversoir qui s'accroche sur le haut du coffrage (et plaque plastique pour favoriser le glissement du mortier),
- ne pas sous estimer la poussée du mortier sur les coffrages (fixation par vis de bon calibre + rondelle + taquets bois).
- ne pas hésiter à investir dans de la bâche agricole d'ensilage (la noire que l'on trouve chez gommvert en 200 microns). C'est fout ce que c'est étanche et costaud. Réutilisable. Mon bâchage (en place depuis fin août sur le garage) a passé sans souci le coup de vent de noël. Contreventement sérieux à prévoir of course.

Retour sur 250 m² de murs Greb coulés en recto soit 500 m² avec les 2 faces !  :green: Reste une centaine de m² ce printemps pour le garage.

Photos à venir demain !



++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour d'expérience   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour d'expérience
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» CLAPET ANTI -RETOUR???
» Le retour en grâce de la châtaigne
» Retour de migration
» Une vanne anti-retour en 10 minutes pour moins de dix euros
» Shadow Le retour !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APPROCHE-Paille :: Questions Techniques :: Général :: Innovations-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com