Forum APPROCHE-Paille

Bienvenue sur le forum d'APPROCHE-Paille !

Connectez-vous pour profiter de toutes les rubriques, ou enregistrez-vous si vous n'avez pas encore de compte. Cela ne prendra que quelques secondes.

A tout de suite Wink


Construire en paille avec la technique du GREB
Formation, Assistance, Conseils : 0980 328 323
Website APPROCHE-Paille
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Isolation de la dalle

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
pan_de_bois
GREBien **"


Nombre de messages : 84
Localisation : nord pas de calais
Projet : maison GREB habitée
Age : 40
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Lun 11 Juin 2007 - 23:54

hou la

nop j'ai enregistré et finalement...le ciment (1 vol) je le laisse dans la soupe...c'est juste le sable que je remplace..par de la pierre ponce 0/3, donc 1 vol de ciment tout gris, 1 vol de chaux CL toute blanche, de la sciure (4 vol), je "goutte" humm humm il manque un peu de pierre ponce...1 vol de pierre ponce, un peu d'eau...je regoutte humm c'est mieux ! enfin, 2 vol de pierre ponce, je regoutte Humm Parfait !! c'est prêt à servir !

cuisson à 120 ° pendant un demi heure...ha non je mélange là...:-)

le mélange sera encore plus "allégé" (enfin on verra bien en fait)

à noter : le cogebloc (monomur pierre ponce) pratique pour faire un barbecue, pratique aussi si on utilise la galette du dessus pour faire un dessous de plat etc...on va réussir à inventer plein d'utilisation pour la pierre ponce, dont gratter les pieds de madame...:-)

alex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sophieandalex.free.fr/histoire_chantier.htm
JC-06
GREBouille *"


Nombre de messages : 29
Localisation : ALPES MARITIMES
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Mer 13 Juin 2007 - 19:44

Bonjour

Voici un schéma que m'a envoyé Lulux montrant une coupe du soubassement à double mur avec isolant au centre.
En esperant que le lien fonctionne.

http://i16.servimg.com/u/f16/11/33/50/59/fondat10.jpg


Jean-Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC-06
GREBouille *"


Nombre de messages : 29
Localisation : ALPES MARITIMES
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Mer 13 Juin 2007 - 19:48

Encore plus simple......sans le lien :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pan_de_bois
GREBien **"


Nombre de messages : 84
Localisation : nord pas de calais
Projet : maison GREB habitée
Age : 40
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Mer 13 Juin 2007 - 23:00

oui, solution parmi d'autres, petite réflexion de ma part :

- plutôt que le bloc plein extérieur, tu mets une planelle isolante en agout de dalle
une rangée de parpaings de 20 en pierre ponce en bas de fondations, ensuite tu continues avec des rangées de bloc béton moins chers
- avant de couler la dalle, tu peux disposer du liège en plaques 1,5x0,5x0,03 m, le liège peut même être "compressé" par la dalle
- entre la planelle isolante et la dalle, si ta dalle est "classique" en béton normal, tu peux "couler" un mortier léger à la chaux NHL5 par ex

par ce procédé, tu minimises le pont thermique "psi", de toutes manières , ce "psi" existera toujours (le 0 absolu n'existe par en la matière), mais tu l'auras "bien géré"
- enfin , sauf si tu mets du carrelage, tu n'as à priori pas besoin d'une chape de finition, moi perso je mets en partie un solivage avec paillettes de lin en vrac et plancher cloué à l'ancienne lammes larges..ensuite c'est une question de goûts

alex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sophieandalex.free.fr/histoire_chantier.htm
Phil19
GREBateur ***"
avatar

Nombre de messages : 357
Localisation : Corrèze
Age : 52
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Jeu 14 Juin 2007 - 9:08

Bonjour

pan_de_bois a écrit:

- plutôt que le bloc plein extérieur, tu mets une planelle isolante en agout de dalle
Quel est l'intéret si tu as 10cm d'isolant entre la dalle et le bloc plein à l'ext ?

Citation :
une rangée de parpaings de 20 en pierre ponce en bas de fondations, ensuite tu continues avec des rangées de bloc béton moins chers
Quel est le rôle de ce bloc de PP qui est + cher ?

Citation :
- avant de couler la dalle, tu peux disposer du liège en plaques 1,5x0,5x0,03 m, le liège peut même être "compressé" par la dalle
Pourquoi perdre l'inertie des hourdis et poutrelles composant la dalle ?

Citation :
- entre la planelle isolante et la dalle, si ta dalle est "classique" en béton normal, tu peux "couler" un mortier léger à la chaux NHL5 par ex

par ce procédé, tu minimises le pont thermique "psi", de toutes manières , ce "psi" existera toujours (le 0 absolu n'existe par en la matière), mais tu l'auras "bien géré"
A mon avis, la solution proposé par Lulux gère mieux le psi et ça fait moins de manipulation lors du coulage de la dalle. De plus, je ne sais pas si le ferraillage de chainage va supporter longtemps la chaux :-)

Citation :
- enfin , sauf si tu mets du carrelage, tu n'as à priori pas besoin d'une chape de finition, moi perso je mets en partie un solivage avec paillettes de lin en vrac et plancher cloué à l'ancienne lammes larges..ensuite c'est une question de goûts
OK, voila pourquoi tu préfères mettre de l'isolant dans la dalle : de toute manière tu perds son inertie...à mon avis c'est dommage pour faire du solaire passif.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil19
GREBateur ***"
avatar

Nombre de messages : 357
Localisation : Corrèze
Age : 52
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Jeu 14 Juin 2007 - 15:37

Je viens de recevoir le devis du s/sol conçu comme le schéma ci-dessus...à oublier, très très cher. Après discution avec le maçon, c'est à cause du double mur qui oblige plein de modif (fondation, chainage...)
Je reprends le brainstorming

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pan_de_bois
GREBien **"


Nombre de messages : 84
Localisation : nord pas de calais
Projet : maison GREB habitée
Age : 40
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Jeu 14 Juin 2007 - 23:39

l'intérêt du bloc de pierre ponce de 20 (légèrement plus cher, attention je ne parle pas de monomur !!!) est de bloquer les remontées par capillarité...une rangée suffit

j'ai volontairement "perdu" de l'inertie c'est clair, mais cette dalle est volontairement "isolée" et "légère", je rattraperai l'inertie par du remplissage en BTC entre montants bois pour les cloisons séparatives et par des tomettes autour du poele de masse

en plus, nord pas de calais = pas région de très grandes chaleur donc j'ai choisi de gérer l'option "isolation" en dalle plutôt qu'inertie pour le confort thermique d'été

pas sûr du tout pour le psi mieux géré par l'autre solution..qq logiciels allemands permettent de s'amuser à théoriser la dessus..mais après faut revenir à la réalité...

mon feraillage de "chainage"sera "'mort" après moi...sans problèmes, donc pour moi ce n'est pas un problème...et puis ma maison sera détruite dans 100 ans parce que d'autres ne voudront pas la même chose...:-)

nop pas dommage du tout y compris pour le "solaire passif", voir ce que je disais précédemment sur l'intertie rapportée par d'autres éléments

alex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sophieandalex.free.fr/histoire_chantier.htm
Phil19
GREBateur ***"
avatar

Nombre de messages : 357
Localisation : Corrèze
Age : 52
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Ven 15 Juin 2007 - 10:10

Bonjour à tous

pan_de_bois a écrit:
l'intérêt du bloc de pierre ponce une rangée suffit
Comme le dit Lulux, si des maçons voisins qui le mettaient en oeuvre rajoutent une vrai rupture de capilarité c'est qu'ils ont certaines raisons, ne cherchons pas à re-inventer la roue :-). D'ailleurs il suffit de lire le site Cogebloc: "Le bloc monomur COGETHERMS possède un coefficient d'isolation thermique de haut niveau". Quand je vois le lambda, je souris et quand je lis : "0.3% d'absorption d'eau" : sous quelle différentiel de pression ? et ce n'est pas une rupture de capillarité, mais seulement un gros affaiblissement. Méfions-nous des discours publicitaires


Citation :
en plus, nord pas de calais = pas région de très grandes chaleur donc j'ai choisi de gérer l'option "isolation" en dalle plutôt qu'inertie pour le confort thermique d'été
Aujourd'hui, mais qu'en sera-t-il dans 20 ans ? (j'espère que tu seras toujours vivant :-)) et l'inertie ne sert pas qu'au confort d'été, mais participe aussi à l'économie d'énergie l'hiver.

Citation :
pas sûr du tout pour le psi mieux géré par l'autre solution..qq logiciels allemands permettent de s'amuser à théoriser la dessus..mais après faut revenir à la réalité...
tu as raison, d'ailleurs vu le coût, la dure réalité me fait chercher une autre solution :-) malheureusement, je ne capte rien en allemand

Citation :
mon feraillage de "chainage"sera "'mort" après moi...sans problèmes, donc pour moi ce n'est pas un problème...et puis ma maison sera détruite dans 100 ans parce que d'autres ne voudront pas la même chose...:-)
Certes, dans ce cas là autant mettre du renouvelable à la place du ferraillage : du bambou par exemple

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC-06
GREBouille *"


Nombre de messages : 29
Localisation : ALPES MARITIMES
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Ven 15 Juin 2007 - 10:25

Bonjour à tous,
J'ai regardé les photos de ce site ainsi que différents blogs construction paille et la plupart du temps, pour ce qui est de la dalle sur terre plien + herisson, la dalle du plancher est indépendante du mur de soubassement.
D'ou ma question :
- quels sont les avantages de faire reposer la dalle sur une partie du soubassement ?
Dans mon cas , elle reposera sur le mur interieur du soubassement (voir schéma ci dessus).
Donc, le mur interieur du mur de soubassement devra supporter le poids de la dalle en plus de la construction greb.
- Faut il prevoir avant de couler la dalle un systeme de feraillage entre le haut du mur de soubassement et la dalle :
equerre metalliques , ou mieux bambous verticaux pour "ancrer" la dalle ?

Merci

Jean-Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Sam 16 Juin 2007 - 11:50

C'est peut être stupide, mais je me demande pourquoi ne pas envisager les blocs de béton cellulaire au lieu d'un double mur séparé par un isolant ? J'ai lu que ces blocs sont incomprésibles, très bon isolant et imperméables à l'eau s'ils sont recouverts d'un enduit adapté. On en trouve de 50 cm. Pourquoi ne pas les utiliser comme planelle isolante en bout de dalle ?
En plus, ce serait facile de viser les lisses basses la dedans

Si quelqu'un peut m'expliquer ?
Revenir en haut Aller en bas
JC-06
GREBouille *"


Nombre de messages : 29
Localisation : ALPES MARITIMES
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Sam 16 Juin 2007 - 22:16

Bonjour à tous,

Comme je l'ai dit sur un de mes messages, ce sera la premiere fois que je ferais l'autoconstruction d'une maison et c'est vrai, il y a beaucoup de compétences à acquérir.
Ces domaines vont bien sur de technique GREB elle meme , à la maçonnerie pour la partie fondations , soubassemnts , mais aussi la charpente, toiture , installation de l'electricité , plomberie ......etc..
Ce forum est fait pour ça , pour permettre non seulement à ceux qui débutent de poser des questions, mais aussi d"échanger des idées, des astuces, des experiences , ou des procédés differents.
Alors bien sur il est possible est bienvenu de faire remarquer des erreurs de conception , ou des améliorations à apporter ,
mais s'il vous plait, faisons cela d'une façon constructive et sans blesser personne.
Partager ses connaissances entre nous et faire avançer les choses pour permettre à ceux qui veulent se lançer de le faire avec le plus de reussite possible est quelque chose que j'apprecie beaucoup.
Pour revenir à ce croquis ,, Lulux à eu la gentillesse de me l'envoyer pour me montrer le résultat de leurs refexions avec Phil19.
C'est vrai que ce croquis ne le montre pas mais pour moi les deux murs de soubassement reposent sur la meme semelle de fondation(j'espere employer le bon terme)
Dans ce cas Philippe, est ce que ce systeme de fondation unique avec deux murs de soubassemnt est il correct pout toi, ou du au fait que la dalle repose seulement sur un seul des murs , cela induit des pressions differentes sur chacun des deux murs et donc des risques pour la construction?

Pour information , dans un de mes messages apres avoir mis ce croquis, je disais que j'avais remarqué que la plupart des photos de constructions greb montraient une dalle coulée aprés et donc desolidarisée des murs de soubassements.
Donc j'ai posé la question de savoir quelle etait la difference entre le schema du croquis et une dalle flottante "j'espere encore employer le bon terme),et aussi les avantages de l'une par rapport à l'autre.

Alors voila , Phil19, Philippe , et tous les autres bien sur , merci de vos réponses et de vos commentaires.
Philippe si tu peux joindre un croquis pour la ou les solutions que tu recommandes , se serait avec plaisir.

A bientot
Jean-Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil19
GREBateur ***"
avatar

Nombre de messages : 357
Localisation : Corrèze
Age : 52
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Dim 17 Juin 2007 - 9:28

Bonjour

Tu as raison JC-06 revenons au sujet initial qui est dans le titre : Isolation de la dalle.

Comme toutes personnes responsables et respectant la netiquette, vous avez tous lu ce thread en commençant par la page 1 et compris les données du problème initial. Celles ou ceux qui n'ont pas compris peuvent le demander gentiment, on leur répondra.
C'est un peu comme dans la vrai vie, on ne commence pas un livre à l'avant dernière page :-)

On peut tout à fait faire 2 murs pour un s/sol sur une seule fondation (ce que j'ai voulu mettre en oeuvre) donc je ne vois pas pourquoi on ne pourrai pas le faire avec un soubassement...mais à confirmer.

La rupture de capillarité doit se faire obligatoirement sous les lisses basses pour les protéger ainsi que la paille des remontées d'humidité. Ceux qui se sont données la peine de lire ce fil depuis le début on vu ce que j'avais imaginé pour remplir cette condition et être à l'abri d'une petite inondation.

Concernant la solution de Vivie, je suis sur le coup et je cherche des infos et idées pour la mettre en oeuvre, J'avais trouvé que le béton cellulaire craignait l'humidité et l'eau contrairement à ce qui était indiqué sur les messages publicitaires de certaines marques...à suivre donc. Si quelqu'un a des idées :-)

Maintenant je veux rappeler ce que dit JB dans la petite vidéo "Maison Davière" :"construire sa maison soi même ne veut pas dire construire sa maison tout seul" et je souligne pour ceux qui ne l'avaient pas compris ou qui n'avaient pas voulu le comprendre : ça ne veut pas dire non plus construire toute sa maison tout seul....sauf si vous n'avez pas de famille, pas de copains, pas de relations ou que vous êtes sur une île déserte :-)

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC-06
GREBouille *"


Nombre de messages : 29
Localisation : ALPES MARITIMES
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Dim 17 Juin 2007 - 10:28

Bonjour Phil19

Je suis bien sur d'accord avec toi avec ton dernier commentaire mais j'ai envie d apprendre et découvrir certains aspects de la construction que je ne connais pas, pour essayer de determiner le meilleur compromis possible pour la façon de faire ce systeme fondations, soubassements, isolation.

D'ou les questions suivantes :
1)dans le cas d'une maison sans vide sanitaire, donc sur terre plein + herisson, quels sont les avantages et les inconvenients entre les deux systemes
- poser la dalle sur le mur interieur (cf croquis de Lulux)
versus
- avoir une dalle independante des murs de soubassements?
2)tu dis dans ton cas que la solution du double mur etait trop chére à mettre en oeuvre.
Je crois que ton cas est different car si j'ai bien compris tu as deja une dalle existante sur un sous sol.
Si c'est pas trop "compliqué'" pourrais tu dire pourquoi cette solution est trop compliquée ou couteuse à mettre en oeuvre
?
3)j avais pensé aussi comme vivie utiliser une largeur de 50 plutot avec des briques terre cuite monomur que je pensais plus resistantes à l'eau.
elles permettent une bonne isolation
Il faut aussi rendre etanche la face intérieure et exterieure des briques monomurs.
Je propose de comparer entre blocs betons cellulaire et briques monomurs leurs resistances mecaniques, leur isolation,prix, ....
4)dans le cas 3, je pense que le mieux pour l'inertie thermique serait d isoler par l'exterieur avec des plaques de liege.
Par contre dans ce cas la , il faudra proteger je pense le bord haut de la plaque de liege.
Par un solin?Par un enduit chaux ? Autre ?
5)J ai lu que pour avoir le meilleur compromis entre inertie et isolation, (livre conception bioclimatique JP oliva p109) , le solution serait de mettre l'isolant coté interieur des murs de soubassements et d ele prolonger d'une longueur (1M ?)sous le herisson.
Cette solution me plait bien.
Qu'en pensez vous ?
Est ce que le liege pourrait supporter le poid du herisson + dalle ?
Les plaques de liege sont plutot cheres.
Je crois que le verre cellulaire aussi.
Quels autres isolants pourraient etre utilisés?

Voila, j'espere ne pas avoir pas trop posé de questions "betes" et j espere lire vos commentaires et réponses bientot

Cordialement
Jean-Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil19
GREBateur ***"
avatar

Nombre de messages : 357
Localisation : Corrèze
Age : 52
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Dim 17 Juin 2007 - 11:23

JC-06 a écrit:
Je suis bien sur d'accord avec toi avec ton dernier commentaire ... possible pour la façon de faire ce systeme fondations, soubassements, isolation.
L'idée est de dire que chacun fait comme il veut et qu'on est pas obligé, et à ma connaissance personne n'a laissé entendre, de tout faire à partir du moment où on veut monter les murs...
Perso, le terrassement sera fait par un...terrassier
le s/sol + dalle sera fait par un ... maçon
et la charpente en fermettes sera fait par un...charpentier :-)

Citation :

D'ou les questions suivantes :
1)dans le cas d'une maison sans vide sanitaire...
Je ne suis pas assez compétent pour répondre

Citation :
2)tu dis dans ton cas que la solution du double mur etait trop chére à mettre en oeuvre.
en fait il y a un énorme surcoût dans cette solution...pour faire rapide, les fouilles, les fondations et le soubassement sont + larges donc + chèrs. Le chainage, les arases étanches et le nombre de parpaings sont doublés ainsi que leurs prix...c'est tout ce qui me vient à l'esprit dans l'immédiat

Citation :
3)j avais pensé ... des briques monomurs.
une largeur de 50 "obligerait" des fondations de presque 1m de large !!!

Citation :
Je propose de comparer entre blocs betons cellulaire et briques monomurs leurs resistances mecaniques, leur isolation,prix, ....
A cela, je rajouterai les retours d'expérience, car je n'accorde qu'une confiance toute relative dans les messages publicitaires.

Citation :
4)dans le cas 3, je pense que le mieux ...Par un solin?Par un enduit chaux ? Autre ?
Perso c'est une bonne solution, et la protection du liège peut très bien se faire par un solin

Citation :
5)J ai lu que pour avoir le meilleur compromis ... et d ele prolonger d'une longueur (1M ?)sous le herisson.
J'ai prété ce bouquin à un copain, mais perso j'isolerai le soubassement par l'extérieur car les pertes lineiques dalle-soubassement irai dans ce cas la vers le herisson et non vers l'ext.
Pour que tout soit cohérant, il faut aussi que tes fondations soit isolées même dessous, il va sans dire que le herisson doit être isolé par dessous. J'avais trouvé un schéma préconisant ce montage avec du verre cellulaire. Sous le herrisson, quelqu'un expliquait un montage avec des plaques de PU ou d'XPS dessous je ne me rappelle plus...mais il y avait une vidéo...à chercher sur le net !!! Mais finalement, vu le coût des solutions citées ci-dessus, il est peut être plus sage d'isoler comme le suggère JP Oliva...tout est affaire de compromis et il faut parfois s'éloigner un peu des solutions théoriquement idéales !!!

Citation :
Est ce que le liege pourrait supporter le poid du herisson + dalle ?
J'avais trouvé 2T/m² pour le liège


@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LULUX
GREBouille *"


Nombre de messages : 20
Localisation : paris
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Dim 17 Juin 2007 - 11:44

Bonjour,

Désolé, mais j'ai tendance à monter au cocotier rapidement...

Je réponds aux questions de Jean-Claude dans l'ordre :

1 / l'avantage est de neutraliser les poussées résiduelles du hérisson sur le mur de fondation intérieur. Cela offre aussi un ancrage meilleur des semelles dans le cas de blocs creux car la dalle est pleine et un ensemble plus monolithe qu'avec une dalle déssolidarisée qui pourrait toujours bouger si le hérisson bouse (tassement...). Peut-être aussi que cela joue sur le radon, d'autres confirmeront ou infirmeront.

2 / En effet Phil19 est sur sous-sol complet et isolé.

3 / Entre monomur et béton cellulaire il n'y a pas photo au niveau mécanique, le terre cuite est bien plus solide, toutes les données techniques sont sur le web. Pour moi l'inconvénient majeur du béton cellulaire réside dans sa grande friabilité qui rend un ancrage de qualité difficile, et comme on y ancre les lisses basses, et à environ 5 cm des bords... Je trouve cela rédhibitoire. Le monomur peut convenir mais il est cher et présente un bilan écologique assez moyen.

4 / Dans ce cas il faudrait en effet isoler par l'extérieur, en liège si les finances suivent, ou alors en polytruc. En effet il faudra protéger la tranche de l'isolant par un solin, en zinc par exemple. Si j'utilisais du liège je le ferais remonter sur l'ossature d'une trentaine de cm et je lui mettrais un enduit à la chaux. Le solin viendrait seulement dessus. Ainsi le bas des murs serait très bien protégé et j'en profiterais pour choisir à cet endroit une teinte pas salissante. De plus le solin permettrait un départ propre et assez haut pour un bardage, ou pour un enduit plus clair. Le pont thermique au niveau des semelles serait amoindri et les qualités perspirantes du mur maintenues (seulement avec du liège, pas avec du polytruc et encore moins avec du verre cellulaire, de toute façon fort cher).

5 / Le meilleurs compromis entre inertie et isolation diffère pour chacun en fonction de l'occupation du bâtiment, de son implantation, du climat,... bref de sa conception bioclimatique. A cette question je pense que tu dois répondre toi même.

A plus,

Guillaume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pan_de_bois
GREBien **"


Nombre de messages : 84
Localisation : nord pas de calais
Projet : maison GREB habitée
Age : 40
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Dim 17 Juin 2007 - 22:44

pour PHIL 19 d'evreux, suite à mon message sur mon expérience avec cogebloc

- rupture de capillarité avec pierre ponce : ne y'en fait pas, je ne bois pas les messages publicitaires..il se trouve juste que j'ai accompagné professionnellement cette entreprise pendant 2 ans...;donc je sais un peu de quoi je parle....

- rien ne t'empêche de mettre ta fameuse rupture de capillarité...en tout cas pas moi :-)

- pour l'inertie, merci pour le "cours" mais je réitère ce que j'ai dit, 'j'ai fait un choix", chacun son choix

- bambou à la place du feraillage...tu as fait le bilan "énergétique et carbone" du bambou importé ...de chine ou d'ailleurs? pas de bambou chez nous de dispo pour des dalles en tout cas...et puis je préfère prendre ce qui est à ma "porte" plutôt que de faire venir sur XXX kilomètres...cela rejoint le débat sur le "ciment" dans le mortier du GREB...

allez on se détend, un forum est fait pour discuter...chacun fait ce qui lui plait ensuite...

alex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sophieandalex.free.fr/histoire_chantier.htm
Phil19
GREBateur ***"
avatar

Nombre de messages : 357
Localisation : Corrèze
Age : 52
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Lun 18 Juin 2007 - 9:00

Bonjour à tous

@pan_de_bois
Désolé si je t'ai blessé ce n'était pas du tout mon intention, je te présente mes excuses.
Heureusement que chacun fait ce qui lui plait...
Sinon, j'avais trouvé qu'en France il y a des explotations de bambou, mais je ne sais pas si c'est à usage d'armature de dalle !!!
C'est sûr que si on doit l'importer de Chine...

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Lun 18 Juin 2007 - 13:04

Moi j'ai décidé d'essayer de le faire pousser en attendant. Les graines sont arrivées et sous au chaud pour quelques temps.

++

Lopette
Revenir en haut Aller en bas
LULUX
GREBouille *"


Nombre de messages : 20
Localisation : paris
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Lun 18 Juin 2007 - 17:04

Bonjour,

Suite à l’aventure de Phil19 avec les devis j’ai eu une nouvelle idée qui pourrait s’appliquer dans le cas de caves comme dans le cas d’un hérisson.

D’abord on coule classiquement des semelles filantes sur lesquelles on monte un mur en blocs épais et pas chers (30 cm par exemple, standard chez moi), le tout parfaitement de niveau.

Ensuite on prépare des bois ayant pour longueur la largeur du mur Greb (46 cm par exemple), la hauteur de la dalle (15 cm par exemple) et 8 ou 10 cm d’épaisseur en fonction de ce qui existe en standard. On pose ces bois tous les mètres environ sur les murs de fondation, mais perpendiculairement. Les bois dépassent dans mon exemple de 8 cm de chaque coté des blocs (dessin 1). Entre les bois on prépare un coffrage perdu de l’épaisseur de la future dalle, et on la coule. Les bois se retrouvent alors intégrés à la dalle (dessin 2). Au besoin, en fonction des charges on peut envisager de percer les bois de façon à y passer un ou deux fers à béton.

Le montage des lisses basses se fait directement dans les bois et le mur greb démarre classiquement. Mais entre son nu extérieur et celui du mur de fondation il y a 8 cm pour poser de l’isolant. Une seconde couche d’isolant peut venir par-dessus et monter un peu plus haut (+ - 30 cm) selon le principe décrit dans un de mes derniers messages (dessin 3).

Cela me parait techniquement performant, assez simple (plus qu’à rédiger), pas cher et adaptable. Qu’en pensez-vous ?

Guilaume

PS : j’ai négligé toutes les étanchéités et certains détails pour conserver à ce schéma de principe sa lisibilité.

dessin 1 http://i16.servimg.com/u/f16/11/17/70/29/schema10.jpg
dessin 2 http://i16.servimg.com/u/f16/11/17/70/29/schema12.jpg
dessin 3 http://i16.servimg.com/u/f16/11/17/70/29/schema11.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom
GREBien **"


Nombre de messages : 59
Localisation : hautes-pyrenees
Projet : maison bioclimatique
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Lun 18 Juin 2007 - 21:38

Bonsoir,

Lulux, je ne sais pas s'il est judicieux de faire reposer l'ossature greb en porte à faux sur les bois intégrés dans les murs (à moins que je n'ai pas compris les schémas). L'idée préconisée précédement concernant l'isolation en extérieure remontant sur la dalle avec l'utilisation d'un solin me séduit davantage. Il faut juste trouver comment rendre "esthétique" cet isolant dépassant de la dalle. C'est en tout cas ce que nous allons faire. Renseignements pris auprès d'un thermicien, pour un sous-sol, une isolation périphérique dalle + mur d'1m de profondeur serait suffisante. Même chose à l'intérieur + isolation en sous-face de la dalle du RDC.
A bientôt
Thomas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Lun 18 Juin 2007 - 23:17

Bonsoir à tous,

JC-06, je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis : quand on ne s'y connait pas beaucoup et qu'on n'a jamais construit, il est très important d'avoir une vue d'ensembe de la construction. D'abord pour y comprendre quelque chose, ensuite pour pouvoir choisir la meilleure solution en fonction de son cas. Et surtout, surtout, pour discerner le vrai du faux dans ce que disent certains professionnels du bâtiment qui ne veulent entendre parler que de leur façon de faire...

Je trouve dommage d'abandonner le béton cellulaire. Même s'il est moins résistant que la monomur, il sert quand même dans des murs porteurs pour des bâtiments de plusieurs étages et qui supportent des charpentes immenses. Alors, une petite maison bois/paille sur un seul niveau, sur environ 100 m² de charpente, je ne pensais pas que c'était si lourd. ... Je connais quelqu'un qui construit en béton cellulaire, et il a voulu vérifier leur solidité. Il a donc essayer différents trucs : jeter les blocs par terre, leur taper dessus, les scier, etc, etc... d'après lui, c'est pareil que les briques : très résistant à la compression, très fragile aux chocs. Il faut donc faire très attention à la pose, mais une fois en place, il n'y a pas de problème. Ces blocs ne seraient pas particulièrement friables s'ils sont pris avec les bons outils : un type particulier de scie, la bonne perceuse, etc, etc. Il est en tout cas très facile d'y fixer des éléments dedans, ça se perce comme du bois. Dans ma région, il y a un maçon qui construit depuis plusieurs années en béton cellulaire. Je vais essayer de le rencontrer.

Puisque j'ai l'habitude de proposer des trucs qui ne marchent pas, en voici un autre : pourquoi ne pas faire des fondations classiques dont le dernier rang serait constitué de briques monomur avec un produit bitumineux collé à chaud côté extérieur. Cà parait plus facile que de mettre un solin, non ?
Merci à tous qui prendront le temps de m'expliquer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Lun 18 Juin 2007 - 23:19

Et ben, quand je me relie et que j'essaie de me comprendre, je comprend pourquoi ça fume !!!! je ferais d'aller au dodo ...
Revenir en haut Aller en bas
JC-06
GREBouille *"


Nombre de messages : 29
Localisation : ALPES MARITIMES
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Mar 19 Juin 2007 - 0:19

Bonsoir vivie

Je peux te donner mon avis car j'ai travaillé avec du béton cellulaire pour refaire une cuisine et une salle de bain.
C est vrai que le béton cellulaire se travaille bien, mais pour moi il est quand meme plus "friable" qu une brique de terre cuite .
Par friable je veux dire si par exemple tu donnes un coup dans un angle de ton bloc de beton cellulaire, il va s'effriter, pas la brique de terre cuite.

Mais peut etre, je rejoins l'avis de Lulux, le principal probleme est de fixer la lisse basse dans le beton cellulaire : il faut des chevilles speciales, et faire ça avec precaution.A 5 cm du bord , c peut etre pas conseillé.
Tu me diras, avec une brique monomur , meme si la terre cuite est plus "costaud" , il faudra des chevilles speciales.
Je pose la question à JB , qui connait pas mal de chantiers .
C 'est sur je ne suis pas maçon et ca serait bien que tu puisses avoir l'avis d'un pros qui l'utilise

Pour ta derniere question, le solin est necessaire dans le cas ou on rajoute pour l'isolation une plaque d'isolant sur la surface externe , apres protection contre l eau bien sur.
Il faut le solin pour proteger le bord de la plaque d'isolant de la pluie et de l'eau de ruisellement .

A bientot

JC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Mar 19 Juin 2007 - 7:37

OK, merci JC pour ton aide.

Si le problème est la fixation dans le béton cellulaire, est ce qu'on ne peut pas imaginer çà : blocs creux de 30 cm, par dessus, côté extérieurs des murs, blocs pleins de 10 cm (pour y fixer la lisse basse extérieure), puis vers l'intérieur, blocs de béton cellulaire de 20 cm, puis la dalle (sur isolant) dans laquelle on fixe la lisse basse intérieure ?

Ou alors : blocs de 30, dessus côté extérieur blocs pleins de 10 cm et 15 cm seulement de béton cellulaire, comme çà la dalle serait à cheval de 5 cm sur les murs de fondations. Evidemment, là, il y a un petit pont thermique ....

Qu'en penses tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Phil19
GREBateur ***"
avatar

Nombre de messages : 357
Localisation : Corrèze
Age : 52
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   Mer 20 Juin 2007 - 19:37

Bonjour

Suite au retour de devis défavorable, je me suis moi aussi creusé les méninges.

J'avais l'idée de mettre des solives de 10 de large et 20 de haut en guise de coffrage de la dalle. Ces solives aurait le rôle des planelles, mais isolantes, elles seraient fixée horizontalement dans la dalle et supporteraient les lisses basses -> facilité de fixation et pont thermique réduit (350W au lieu de 1440W). Ces solives reposant entièrement sur les parpaings de 20 ne travailleraient pas en cisaillement. Si le surcoût de la pose d'un parpaing de 30 est faible, possibilité de mettre deux solives (ou autres) -> plus que 200W de pont :-)
L'idée si elle parait séduisante vu la facilité de mise en oeuvre à cependant, à mon avis, certains inconvénients:
- comportement du bois contre le béton...peut-être une rupture de capillarité améliorerait la chose !!!
- gestion de l'humidité venant de l'ext -> on ne va pas enfermer le bois dans quelques chose d'étanche quand même!
- d'autres auxquels je n'ai pas pensé.

Je remercie Lulux pour sa solution malheureusement elle a les même inconvénients que la mienne...avec en plus un cisaillement à gérer mais un solin en moins et une meilleur isolation du mur du s/sol.

J'étudie la solution de Vivie
Citation :
Puisque j'ai l'habitude de proposer des trucs qui ne marchent pas
mais non, mais non, tiens, juste une variante.
parpaing de 30 (à voir le surcoût + largeur des fondations)
de l'ext -> int
un bloc de béton plein de 10 pour fixer les LB
un isolant de 5 (béton cellulaire ou mieux : extrudé)
chaînage horizontal de la dalle
appui des poutrelles de 5cm
les pertes par le pont se chiffrent à 190W avec 5cm d'extrudé, mais on peut toujours mettre l'isolant ext à 1m de profondeur...ce qui réduit encore le pont :-)

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isolation de la dalle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Isolation de la dalle
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» isolation d'une dalle de beton traditonnelle.
» Isolation paille sur dalle béton
» Isolation de la dalle
» isolation d'une dalle en périphérie extérieure
» dalle:herrisson classique, isolant liège enfin terre battue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum APPROCHE-Paille :: Questions Techniques :: Grands Thèmes :: Fondations-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Nature et Evasion | Bricolage