APPROCHE-Paille


Construire en paille avec la technique du GREB
Formation, Assistance, Conseils +33 (0)980-328-323
Association APPROCHE-Paille
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mortier GREB, recette hivernale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nico64
GREBeur **


Nombre de messages : 48
Localisation : 64260 Louvie Juzon
Age : 45
Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Mortier GREB, recette hivernale   06.12.13 0:03

Salut à tous,
Il y a une dizaine de jours, on a coulé du mortier : temps pourri 6-8°, humidité 98% : on a pas pu décoffrer le lendemain, c'était tout mou et ça ne tenait pas. Finalement on a décoffré le surlendemain et ça a pris lentement mais très bien, aucun problème.
Du coup, je me suis demandé si y'avait pas moyen d'adapter la recette pour avoir une prise plus rapide, d'autant qu'on est en plein coulage et qu'il nous en reste la moitié à faire : on coulera encore en janvier ...
Le fait que ça prenne lentement ne me dérange pas en tant que tel, mais je pense que tant que le mortier est humide, il n'est pas perméable à la vapeur d'eau, et donc la paille (mouillée pendant le coulage) ne sèche pas.

J'ai donc fait plusieurs essais :

Je précise que nous utilisons la "nouvelle recette" : 4 sciure + 3 sable (calcaire dans notre cas) + 1,5 chaux nhl 3,5 (saint astier) + 0,5 ciment cem II 32,5
Cette recette (une fois que ça a pris) nous donne entière satisfaction : mortier qui ressemble à du béton cellulaire, pas friable.

1/ Premiers essais
:
J'ai essayé de remplacer une partie du ciment par du ciment prompt (ciment naturel vicat), ceci en gardant les mêmes proportions : c'est à dire 1 volume de ciment (mélangé prompt & 32,5) sur 18 volumes (8 sciures + 6 sable + 3 chaux + 1 ciment).
J'ai fait plusieurs essais avec environ autant de ciment 32,5 que de ciment prompt.
Bilan : quasiment aucune différence, ça ne prend pas plus vite.
Conclusion : remplacer le ciment par du ciment prompt n'améliore pas significativement la prise.

NB : J'ai essayé aussi en utilisant de la NHL 5 au lieu de la NHL 3,5 : un léger mieux au niveau rapidité de prise, mais pas une révolution !

2/ Deuxième essai :
Là j'ai ajouté un peu de ciment prompt en + de la recette originale : 4 sciure + 3 sable + 1,5 chaux + 0,5 ciment + 0,25 ciment prompt.
Y'a du mieux, ça prend plus vite.
A noter, que selon Vicat, le ciment prompt n'altère pas la respirabilité du mortier en ajout avec de la chaux. Le ciment prompt est un produit naturel, comme la chaux; beaucoup mieux donc d'un point de vue écologique que le portland ...
Conclusion : le ciment prompt, en ajout à la recette traditionnelle, améliore la rapidité de prise

3/ Troisième essai :
J'ai utilisé du ciment 52,5 à la place du ciment 32,5. C'est du ciment haute performance, plus précisément du Lafarge CEM I 52,5 R CE CP2 NF. Préconisé pour les bétonnages par temps froid, risque de gel, mileux agressifs, etc.
Proportions idem à la recette normale : 4 sciure + 3 sable + 1,5 chaux NHL3,5 + 0,5 ciment
Le résultat est impressionnant : on a coulé avec 10 ° environ en fin de journée, 3° la nuit, on a décoffré le lendemain matin et c'était vraiment bien pris déjà. On marque avec l'ongle, mais on enfonce pas le doigt.
Le surlendemain le mortier est dur comme un mortier de plus d'une semaine avec le ciment 32,5 !
De plus la consistance à l'air plus compacte : il y a visiblement moins de ségrégation et de ressuage (ségrégation = les éléments lourds descendent et/ou la sciure est entrainée par l'eau en tapant sur les coffrages / ressuage : moins d'éléments qui ressortent à la surface)

Conclusion : le remplacement du ciment 32,5 par du 52,5 haute performance améliore très nettement le temps de prise.

Ceci est assez logique, il y a un ajout de fines dans le ciment (fumée de silice) qui améliore la résistance et la prise.
Il y a aussi 1 à 2 % de produits "chimiques" qui sont des plastifiants, entraineur d'air, etc. pour améliorer les performances.

Compte tenu du temps de prise très nettement amélioré et de la résistance très supérieure (le double environ) à un ciment classique, ça laisserait présager le fait de pouvoir bien diminuer la part de ciment en conditions normales. Cela plairait aux cimentophohes qui dénigrent le greb à cause du ciment dans le mortier ...
On pourrait imaginer : 4 sciure + 3 sable+ 1,75 chaux + 0,25 ciment
D'autant plus vrai si on prend de la NHL 5 (ce qui est d'ailleurs plus logique à mon sens).

Questions / Problèmes :
- le ciment 52,5, en remplacement du 32,5 , influence-t-il la perméance de l'enduit ?
- d'un point de vue sanitaire et écologique, le ciment 52,5 est il pire que le classique 32,5 ?

Malheureusement, il est tout a fait possible que le mortier soit moins respirant avec ce ciment, possible mais pas sûr ...
Possible car du point de vue de l'imperméabilité à l'eau, aux agents chimiques, ce ciment est fait pour donner des bétons plus résistants aux attaques.
Concernant les adjuvants que contient ce ciment, il s'agit surtout de plastifiants, mais on en trouve aussi qui sont compatibles pour des enduits chaux, ça ne veut donc pas dire grand chose.

Du point de vue sanitaire et écologique, il y a aussi des saloperies dans le ciment classique et je ne saurais pas dire s'il y en a davantage dans le ciment haute performance : si c'est idem, le 52,5 serait mieux car on peut en mettre moins pour un résultat égal.

J'envisage de faire un test de perméance de mortier : faire deux échantillons (un classique, un avec 52,5) et s'en servir comme couvercle au dessus d'une casserole d'eau qui boue pour voir si la vapeur passerait au travers (la casserole doit s'assécher au bout d'un moment je suppose ?)
Quelqu'un sait il comment on teste la perméance d'un matériau ?

Dernière chose : le sac de ciment 52,5 coûte presque deux fois plus cher que le 32,5; mais sur le budget total de la maison c'est pas significatif , surtout si on peut en mettre beaucoup moins.

Désolé, le post est un peu long, mais les vrais grebeurs comprendront Very Happy 

J'attends vos avis !
Cordialement

Nico (du 64 car y'en a d'autres ici, notamment un bien sympa qui nous a accueilli en sept 2012 pour le stage greb)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maison-paille.blogspot.fr/
gjp43
GREBationneur ****
avatar

Nombre de messages : 563
Localisation : 43100
Projet : participation à divers chantiers
Date d'inscription : 23/06/2012

MessageSujet: Re: Mortier GREB, recette hivernale   06.12.13 0:54

Bonjour, j'ai utilisé du ciment 52,5 1 partie avec de la chaux hydraulique nhl 5 car nous avions une demi palette inutilisée par des maçons, instinctivement j'ai ajouté une part de sciure , comportant pas mal de copeaux de rabotage assez fins, le résultat étant très satisfaisant j'ai ajouté encore une autre part.

Les parts de sciures sont assez subjectives tout dépend de la finesse et du tassement dans le seau en l’occurrence une poubelle. Le démoulage était très rapide. Parfois 6 heures après pour récupérer des banches en fin de journée. C'était au mois de juillet en Corse.

En hiver, sur un chantier auvergnat j'ai vu l'eau qui s'écoulait de la banche geler au fur et à mesure, ce n'est pas prudent ni recommandé mais le mortier a tenu il est vrai que le contreventement était assuré par une ossature poteaux poutres.

On peut utiliser je pense de l'antigel pour béton.

En Corse les banches étant plastifiées le béton démoulé était très lisse presque l'aspect d'un marbre gris j'ai passé un coup de chemin de fer dessus après la prise pour supprimer

cette glaçure qui à mon avis bloquait toute perspirance.

En dessous de 5° il est recommandé de ne pas faire de mortier.

Pour la perméabilité du mortier il suffit de faire un échantillon dans un moule de 40cmx40cm par exemple sur 4cm de haut puis une fois sec on verse de l'eau si elle pénètre rapidement le béton n'est pas étanche? C'est un peu faussé car l'échantillon n'a pas forcément la même consistance mais de toutes manières un béton avec sciure n'est jamais étanche. C'est d'ailleurs pour cela qu'on en met.

JP


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit72
GREBiste ***


Nombre de messages : 129
Localisation : Dingé 35
Age : 45
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Mortier GREB, recette hivernale   06.12.13 10:12

Bonjour,


Je ne sais trop que penser du coulage d'hiver.

Les faits : fin août / début septembre (Bretagne, 20°, temps de sept 2011 plutôt médiocre et nuageux) j'ai dû reprendre le mortier 2 semaines après le coulage d'une banche 1 m au-dessus et la paille en-dessous restait était très humide. Il faut imaginer que l'ensemble de l'eau que nous mettons dans le mortier devra ensuite être évacuée par évaporation, il faut aussi imaginer qu'une partie de l'eau s'évacue dans la paille dessous. Il faut préciser que nous avons coulé 90% du mortier en 7 semaines et que l'eau s'accumulait dans la paille vue la quantité de mortier chaque jour.

Je ne sais que penser et je ne dis pas avoir pris la bonne décision mais j'avais alors décidé de hâter la fin du coulage pour terminer autour du 15 octobre. Chacun décide pour sa maison, le capitaine est seul maître à bord mais je ne serais pas chaud de couler ici du mortier durant l'hiver. Que ce soit du ciment 2,5 ou 52,5.

Bons chantiers

Benoît
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paille-a-dinge.blogspot.com/
totouf
GREBiste ***


Nombre de messages : 176
Localisation : 49
Projet : Maison GREB plain pied + toit monopente végétalisé
Age : 35
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Re: Mortier GREB, recette hivernale   06.12.13 10:38

Même en changeant de ciment, il y a de toute façon la chaux qui ne fera pas sa prise à basse température...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paille-des-mauges.over-blog.com/
winzo
GREBationneur ****
avatar

Nombre de messages : 930
Localisation : Picardie
Projet : GREB R+1 HE
Date d'inscription : 27/03/2012

MessageSujet: Re: Mortier GREB, recette hivernale   06.12.13 11:26

Salut à tous,

De notre côté, en Picardie, avec la recette originale (ciment 32.5) on coule encore les weekends et on décoffre lundi ou mardi midi à la pause déjeuner. Le coffrage reste donc 1 ou 2 jours.

Résultat => le mortier est un peu mou mais se tient bien et a le temps de durcir suffisamment avant le coffrage du weekend d'après.

La moyenne des températures est de 5°C la journée.
La nuit entre 0 et 5°C. On a eu que 2 matinées avec du gel.

Demain, sera certainement notre dernier weekend de coulage. En attendant la fin février, début mars.

++
Winzo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nico64
GREBeur **


Nombre de messages : 48
Localisation : 64260 Louvie Juzon
Age : 45
Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: Mortier GREB, recette hivernale   06.12.13 14:40

Salut,
Concernant le séchage de la paille et du mortier, outre la température, l'humidité ambiante me paraît tout aussi importante.
Avec un temps pluvieux mais pas forcément très froid, ça a du mal à sécher. Avec un temps plus froid, mais sec : ça sèche.

JP : pour la partie que tu as coulée avec du ciment 52,5 : y a t-il, après coup, une différence ? pas de problème d'humidité ?

Je pense que quelle que soit la température (hors gel quand même), le mortier finit par prendre : le problème est plus de savoir si la paille peut sécher derrière avant de se désagréger ...

@+
Nico
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maison-paille.blogspot.fr/
gjp43
GREBationneur ****
avatar

Nombre de messages : 563
Localisation : 43100
Projet : participation à divers chantiers
Date d'inscription : 23/06/2012

MessageSujet: Re: Mortier GREB, recette hivernale   07.12.13 0:47

Bonjour, pour nico en particulier, aucun problème d'humidité le mortier a été coulé en juillet 2010 en Corse par 30 à 35° le jour.

En autres régions et notamment en hiver je ne m'y risquerai pas bien qu'ayant fait de la maçonnerie en pierre à la chaux assez couramment avec de légères gelées nocturnes mais en couvrant pour la nuit.

Il y a toujours un risque, pourtant le mortier dont l'eau a gelé au fur et a mesure tient toujours il est enduit maintenant mais je rappelle que ce mortier n'avait pas vraiment un rôle de contreventement.

JP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mortier GREB, recette hivernale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mortier GREB, recette hivernale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mortier GREB, recette hivernale
» A lire : les recettes pour le mortier GREB
» Adaptation du mortier GREB
» Mortier Greb & Appel à coup de main
» Perméabilité à la vapeur d'eau du mortier GREB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APPROCHE-Paille :: Questions Techniques :: Grands Thèmes :: Le Mortier :: Recettes-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit